Comment te laisser partir?

Le deuil

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé… Disait Lamartine.

Je me souviens d’une fillette de 4 ans dont la maman venait de disparaître et que personne n’a osé l’informer de ce grand voyage… Puis une adoption particulière…
Et on finit par lui dire après plusieurs années d’angoisse, de vide et de sentiment d’abandon : Mais, ta maman est au ciel!
Telle une évidence.

Mais, ta maman est au ciel!

Contemplation

Quelle joie! Elle était enfin quelque part. Alors la fillette passait tout son temps libre à regarder le ciel, à lire les nuages, à observer entre les branches du saule pleureur si sa maman n’apparaîtrait pas par surprise. Puis elle se dit :  » C’est normal que je ne la vois pas car le ciel est très grand, mais elle, elle me voit peut-être de sa hauteur, alors je pourrais commencer à lui parler, lui raconter mes journées  »…

Qu’est-il advenu de cette fillette? À vous de le deviner… Mais je peux vous assurer qu’elle ne fut plus jamais triste, que l’espoir fut revenu, la vie allégée et bien d’autres choses lui sont arrivées.

Le deuil et ses fameuses 7 étapes, le choc d’abord et le déni, la douleur et la culpabilité, la colère ensuite, le marchandage, la dépression et la douleur, la reconstruction et finalement l’acceptation. Ce n’est pas toujours si simple, mais c’est souvent difficile.

Cérémonie

S’autoriser à y penser pendant le processus de deuil ou après l’acceptation, pour être capable de vivre sans l’autre… Passer un moment seul-e ou accompagné-e pour dire au revoir, après les funérailles ou pour un anniversaire, se remémorer et laisser aller…

Célébrons la vie de votre être cher ensemble, puis laissons-le/la aller dans la lumière en douceur avec beaucoup d’amour et un grand respect…

Chut! Dans le silence…

2019-02-13T00:07:45+00:00